Biographie

 

 

Valérie Grange, 1967, Paris.

 

Elle rencontre le verre à l'age de vingt et un an, après une année d'atelier préparatoire aux écoles d'art à Bastille en 1986, ou elle est également assistante des plasticiens, performeurs 10-DIX au 10-DIX Muséum.

 

Sur la route du verre, elle fréquente l'ADAC de Paris, cession pâte de verre, 1989, puis           l' Université d’été de Sars-Poterie, cession verre soufflé, intervenant Claude Monod.                    Elle est stagiaire en atelier de verre soufflé puis part en 1990 étudier en Angleterre à l' école internationale du verre de Brierley Hill. Elle s'y perfectionne en verre soufflé, en pâte de verre, en verre à froid, dans une belle ambiance " Art and Craft ".                                                                                      

 De retour à Paris, de 1991 à 1994, elle est l'assistante du sculpteur verrier Jean-Pierre Seurat, enthousiasmée par sa liberté de ton, de couleurs et de formes. Elle assiste également Xavier De Mierbeck, cofondateur avec Jean-Pierre de l'Atelier de verre soufflé de la rue des Cascades.  Elle crée à l'époque des objets et réalise pour la Ferme du Bonheur, Nanterre, des éléments de décor de spectacle, verre soufflé, verre découpé, concassé, assemblé, collé et bois. 1992.

 

Avec le désir d'aborder le verre autrement, elle s'investit dans le " kiln work " à partir de 1995.      Elle installe son atelier à Meymac en Limousin et pratique la pâte de verre à la cire perdue en sculpture, et le verre bombé émaillé pour la production d'objets. A l' initiative de de B.Kolb, enseignante en arts plastiques, elle entame un partenariat comme artiste intervenante avec les élèves du collège de Merlines. Elle réalise divers commandes, dont des têtes pour une fontaine monumentale. Ses sculptures en pâte de verre sont présentées à la Galerie Christel, Limoges.

 

De nouveau parisienne, elle rejoint le milieu associatif du 11 ème arrondissement, participe notamment au Festival Parcours Filles-Femmes à la Maison des Metallos en 2003, est responsable de la section enfant pour l'atelier Demain en Main, participe aux projets de la Maison pour un Développement Solidaire.

 

Une collaboration avec la sculpteur verrier Fabienne Picaud est initiée en 2007, à son atelier parisien. C'est le début de la série de sculptures de pâte de verre à la cire perdue Plantes et Mains, qui sera présentée à l' Espace Saint-Jacques de Saint Quentin en 2008. Elle devient à cette occasion, artiste intervenante pour la Ville au sein des écoles primaires, concluant en 2011 par la création de la sculpture monumentale in situ La Spirale Animale, pâte de verre et béton, réalisée avec 21 élèves.

 

C' est en 2010 qu'elle intègre son atelier actuel, rejoignant le collectif d'artiste 178 à Fontenay sous bois. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :